Escampo – Escampobariou

English

Les barriques d’Escampo

La pointe Escampobariou est l’avancée sub-ouest de la presqu’île. Son non provençal (échappée des tonneaux) viendrait du fait que les barriques acheminées par la mer se renversaient parfois à la mer à cet endroit où le clapot et la houle sont très confus et chahutent les navires. Une autre théorie veut que des tonneaux tombés à l’eau un jour de vent se soient retrouvés au fond de la crique. Ils auraient alors été récupérés par des arbannais finalement envoyés au bagne…

Refuge

Le mouillage d’Escampobariou est un véritable refuge par temps de Mistral, on peut y plonger sereinement quand le vent agite la mer.  Mais ce n’est pas le seul intérêt du site qui a beaucoup à offrir. On pourra y faire son baptême mais aussi des plongées pour tous les niveaux sur le tombant plein de vie et de couleurs en passant par la cheminée (de 18 à 9m) et pour finir dans la grotte à l’abri de l’anse.

C’est aussi le départ d’une plongée dérivante très intéressante.

Le sec du même nom est une plongée très intéressante. On se fait larguer sur ces petites roches dans la zone des 40 m, puis on rejoint le tombant pour finir la plongée dans la crique sous le bateau venu mouiller en attente.

  • Escampo

    Sur le sec d'Escampo

  • Escampo

    Doris dalmatien et ponte

  • Escampo

    Baptême à Escampo

  • Escampo

    La grotte

  • Escampo

    Le projecteur

  • Escampo

    Gorgones

  • Escampo

    Un site tous niveaux

 

 

Le cap des Mèdes – Porquerolles

Longtemps utilisée par la marine pour des essais d’artillerie, la batterie est désormais tel un soldat endormi, face à la rade de Hyères, elle surplombe les rochers des Mèdes.

Tout d’abord, dans l’eau, on découvre des blocs entourant la roche percée. Puis, on pourra explorer une prairie de posidonies qui s’étend à perte de vue. La faune y est variée. Il s’agit d’un site pour tous les niveaux…

  • Le cap des Mèdes

    Petite rascasse

  • Le cap des Mèdes

    La roche percée

  • Le cap des Mèdes

    Un habitant...

  • Le cap des Mèdes

    La batterie des Mèdes

Pour en savoir plus Sur la Batterie des mèdes…

Les canons de Porquerolles, Parc National, 1997.

Pour ceux qui aiment marcher, une belle découverte de Porquerolles et de son patrimoine.

Le Cimentier

Une belle première épave…

À Porquerolles, au pied du phare de la Jaune Garde, dans dix mètres d’eau, l’épave du « Cimentier » vous attend. Une des rares épaves accessibles aux plongeurs de niveau I et PE12.

C’était une barge construite en béton armé ce qui lui a donné son nom. Comme elle est située dans une faible profondeur, elle est très lumineuse. Les volumes intérieurs sont assez vastes pour qu’une palanquée de trois à quatre plongeurs puisse y évoluer sans gêne. Attention toutefois à la ferraille du béton qui hérisse l’épave. La partie la plus profonde est située à 15m et les éléments les plus hauts se trouvent vers 6m.

explorez les alentours du cimentier

Après la visite de l’épave, partez explorer les petits vallons qui l’entourent, car ils méritent qu’on s’y attarde. On y croise régulièrement des mérous, des dentis, des daurades, … mais aussi des poulpes.

  • Le Cimentier

  • Le cimentier

    La première épave du plongeur

  • Le Cimentier

    Un bateau en béton armé

  • Le Cimentier

    À faible profondeur

La Gabinière

English

Port-Cros et la Gabinière

La Gabinière est un îlot au sud de Port-Cros et placé dans la réserve intégrale du Parc National. Il est défendu d’y débarquer, mais on peut y plonger sous certaines conditions sur des site de plongée aménagés.
« La plongée sous-marine en scaphandre autonome dans les eaux du Parc national de Port-Cros n’est autorisée qu’aux plongeurs individuels ou aux établissements de plongée signataires de la Charte partenariale. Cette Charte prévoit une limitation à 40 plongeurs simultanément par site et prescrit des comportements respectueux des habitats et des espèces. »
Ulysse Plongée est signataire de la charte. Les plongeurs à Ulysse doivent donc en respecter les différents éléments qui sont énoncés sur le bateau avant chaque départ pour Port-Cros.

Charte de la plongée dans les eaux du Parc National de Port-Cros

Principaux éléments de la charte :

  1. éviter tout contact physique avec le substrat ou les espèces,
  2. proscrire toute action de perturbation, de prélèvement ou de destruction des espèces,
  3. s’interdire et prohiber tout nourrissage ou tout procédé attractif pour des animaux,
  4. faire obligatoirement usage d’un gilet stabilisateur pour éviter les palmages impactants pour la faune et la flore,
  5. utiliser des éclairages sous-marins et des appareils photo dans le respect de l’interdiction de tout contact physique avec le substrat ou les espèces,
  6. plus particulièrement pour les structures et les supports de plongée, informer et sensibiliser les moniteurs et les plongeurs sur la grande sensibilité des milieux sous-marins,
  7. proscrire l’utilisation de scooter sous-marin,
  8. n’utiliser les bouées d’amarrage que pour le temps nécessaire à la plongée,
  9. équiper les amarres des navires ayant une cabine ou un habitacle, par un système type diabolo (cône renversé) afin de prévenir la ré-infestation de l’île de Bagaud par les rats,
  10. proscrire tout rejet polluant,
  11. s’interdire toute production inappropriée de bruits en cœur de parc national par l’utilisation de la corne de brume pour la mise à l’eau et le rappel des plongeurs, ainsi que toute utilisation de compresseur non insonorisé à moteur thermique.